a50

Auzelles, depuis quelques temps je te délaisse mes activités, mes loisirs me mènent loin de toi et pourtant ton parfum, tes chemins me manquent énormément.

Depuis juillet, je n'ai pu aller te voir, musarder dans tes sentiers à la recherche de champignons dans les bois et les souss bois que j'affectionne. L'automne qui te va si bien me manque à mon regard... mais bientôt je vais venir me ressourcer chez toi dans la chaleur du village ou je serai comme si j'étais partie la veille.

Les chaudes couleurs d'automne ont envahi les bois et forêts auvergnats, parfois drapé d'un brouillard qui donne une dimension irréelle au paysage. Les farfadets, les lutins peuvent jouer à émerillonner dans les clairières et les bosquets à nous faire peur. Quand la brume et le brouillard enveloppent les vallons, notre imagination s'invente des histoires, se fait peur et un chien hurlant au loin ajoute au folklore. Puis nous viennent en tête toutes les aventures de Gaspard des montagnes sur les chemins et routes du Livradois. Tous ces êtres fantastiques et espiègles ont peuplés mon enfance, que de souvenirs, d'histoires racontés au coin du feu à la veillée.

Ce temps merveilleux de l'enfance qui s'est enfuie aussi vite qu'un lutin, qu'un farfadet. Mais l'automne en Auvergne n'est pas que du brouillard ou de la pluie. C'est aussi des rayons de soleil qui illuminent les couleurs chatoyantes de l'automne, qui rend les paysages aussi beau que des cartes postales. C'est mon auvergne à moi, mon auvergne profonde l'Auvergne que j'aime que ce soit du côté d'Auzelles ou de St Martin des Olmes, c'est mon Auvergne à moi.

Balade à travers Auzelles... c'est parti...

a16

a5

a8

a14

a15

a23

a30

a34

a38

a44

a52

a11

DSCF5198