photo_1

Saint Martin des Olmes est le pays de mes ancêtres, c'est là ou il y  quelques décennies que j'ai été baptisée. Qu'une partie de ma famille, des amis reposent dans le petit cimetière qui regardent la Plaine d'Ambert, cette vue que mes aïeux ne se lassaient jamais de regarder de leur cher Chanteloube.

Et comme le disait si justement Alexandre Vialatte :

L'Auvergne Absolue
              “Vous serez pris par un charme amer difficilement définissable. Car l’Auvergne est un meuble pauvre que la France a relégué longtemps dans sa mansarde. Elle s’y est imprégnée d’une odeur de grenier, de vieux temps, de rêve, de bois de sapin. Elle sent la bure et la fumée. C’est un secret plutôt qu’une province. Elle vous tourmente toujours d’un songe. C’est quand on l’a trouvée qu’on la cherche le plus.

l_auvergne_absolue_av

La commune de St Martin des Olmes est adhérente du Parc Naturel Régional Livradois-Forez.

St Martin pour moi c'est des tas de souvenirs qui reviennent à ma mémoire, pèle-mêle, les dimanches ou nous allions à la messe, acheter le pain et boire un apéritif au seul bistrot du village. C'était des moments forts, des moment ou l'on aimait se retrouver entre amis, entre voisins et en famille. Nous habitions tous dans des petits hameaux décimés dans notre belle montagne et St Martin étaient le point de ralliement et nous nous racontions les aventures de notre semaine.

De Chanteloube à St Martin nous venions à pieds à travers les champs, à l'époque peu de bois maintenant c'est la forêt qui est là. Cette belle forêt qui a pris possession des lieux que nous aimions tant mais que nous aimons toujours.

L'école du village est devenu un musée " musée de l'école 1900".

Vous y retrouverez une classe authentique avec son maitre et ses élèves, un mini réfectoire, un préau, des jeux de l'époque. Un dortoir ou les élèves dormaient pendant les hivers trop rigoureux et qu'ils ne pouvaient rentrer chez eux le soir. Avant de partir n'oubliez pas de faire votre page d'écriture avec l'encre violette et ni de faire les pleins et les déliés à vos lettres.

Musée Ecole1900

Les photos qui illustrent cet article sont offertes gracieusement par le site du musée, lors de vos visites à Ambert, n'oubliez pas chers amis d'aller visiter ce musée et d'en rapporter une multitude de souvenirs.

musee_ecole_1900

Les souvenirs de cette époque sont merveilleux, l'enfant que j'étais alors a vécu des moments d'amour, d'amitié, de tendresse dans ce joli coin de la France profonde.

Je me rappelle quand nous reprenions le chemin pour regagner Chanteloube après les agapes du dimanche. On passait devant le petit cimetière en faisant un petit geste amical à nos chers disparus. Ensuite nous prenions le petit chemin ombragé qui longeait les prés, le Beal majestueux se dressait devant nous c'était une belle ferme. Et voilà, on redescendait gaiement vers la vallée de Lagat avant d'emprunter le chemin qui nous mènerait tout d'abord à Mignaval (souvent beaucoup disent Migneval, mais pour moi c'est Mignaval) et puis c'est l'ascension à travers champs vers notre cher Chanteloube.

Chanteloube pour moi c'est d'abord mes grands parents, mes tantes, mes oncles, mes cousins, les voisins, les amis, beaucoup d'entre eux aujourd'hui sont partis pour l'autre monde. Les larmes me montent aux yeux, mais quelle joie de penser à ces moments de bonheur ou l'on se contentait de peu pour être heureux. Quelques mots, un sourire, un bonbon suffisait à notre félicité.

Point de télé, encore moins d'ordi parfois il fallait aller chercher l'eau à la fontaine et nous allions remplir nos sceaux en chantant. Joyeusement nous allions par les chemins cueillir framboises, groseilles, airelles et  ramasser des champignons pour la fricassée ou tout simplement l'omelette.

Que d'instants merveilleux, que de bonheur tout simple nous avons vécus que ce soit à Chanteloube, à Ambert ou tout simplement à Auzelles. C'était le temps de l'enfance, le temps de l'insouciance.

Des instants magiques, précieux qui remontent à ma mémoire et que je n'oublierai jamais jusqu'à mon dernier souffle.

Mon Auvergne à moi je t'aime.